• Album : Guerre D'Algérie
      <b>Archives de la Photographie - XXe La guerre d'Algérie, ph~147</b> <br />
  • Accueil
  • > Extraits choisis pour vous

Extraits choisis pour vous

 

Le musc et le fichu       Extraits choisis pour vous le-musc

Résumé

Tassadit, fille des montagnes et nouvelle bachelière, prit la route d’Alger en compagnie de son oncle Lounes. Dans sa tête, un seul rêve tournoyait : la réussite du cursus universitaire. Dans la Grande Cité de Sidi Abderrahmane, elle découvrit à son corps défendant un monde offert à tous les vents de folies et de misères. C’était les années de sang et de plomb.
Echappant de plus belle à une mélancolie ravageuse, elle s’investit, corps et âme, dans l’action caritative. D’une mission à une autre, Tassadit se surprit prise dans une machination dont seul son oncle, Lounes, ancien officier de police, en connaissait les mécanismes et les enjeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le petit livre des GRANDES PENSEES     de Michel  BRACQUART

photo0331-203x300

MA Editions-Paris 1987                                   ( Disponible à la bibliothèque )

 

 

1-Vivre, ce n’est pas respirer, c’est agir.      (page 17)

Jean – Jacques  ROUSSEAU

2- Aimez, on vous aimera.              (page 24)

HECATON

3- On connaît les bonnes sources dans la sécheresse et les bons amis dans l’adversité.         (Page 25)

Proverbe chinois

4-L’homme le plus parfait est celui qui est le plus utile aux autres.      (page  35)

Le Coran

5- L’art est beau quand la main, la tête et le cœur travaillent ensemble.         (Page  40)

John  RUSKIN

6- Donner du bonheur et faire du bien, voilà notre loi, notre ancre de salut, notre phare, notre raison d’être.     (page  43)

AMIEL

7- Bien faire et laisser braire.      (page  44)

Proverbe français

8- Faites le bien pour lui-même, sans aucun motif d’intérêt personnel.            (Page 44)

CONFUCIUS

9- Lorsqu’on fait du bien, il en reste une satisfaction intérieure qui est la meilleure chose qu’on puisse avoir en ce monde.          (page  44)

Princesse PALATINE

10- Faites le bien pour lui-même, sans aucun motif d’intérêt personnel.            (Page 44)

CONFUCIUS

11- Qui bien fera, bien trouvera.         (page  45)

Proverbe français

12- Faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter.       ( page  45)

Jean-Jacques ROUSSEAU

13- Un bienfait n’est jamais perdu.           (page  45)

Proverbe français

14-Faire le bien pour le bien même est la première et la plus rare de toutes les vertus.        (page  46)

Charles de LIVRY

15- Le conquérant est craint, le sage est estimé ; Mais le bienfaisant charme, et lui seul est aimé.                 (page  46)

VOLTAIRE

16- Le seul moyen d’être heureux est de ne pas penser à soi, de travailler pour autrui, de se donner à une œuvre en laquelle on a foi.      (page  50)

FUSTEL DE  COULANGES

17- Gustave DROZ disait plaisamment : « Le plus souvent on cherche son bonheur comme on cherche ses lunettes : quand on les a sur le nez ».             (page  50)

18- Le vrai secret du bonheur, c’est d’exiger beaucoup de soi et très peu des autres».     (page  50)

Albert GUINON

19- Trois choses pour être heureux : le corps sain, l’esprit libre  et le cœur pur.    (page  51)

Jean DOMAT

20- Le corps se soutient par les aliments et l’âme par les bonnes actions.     (page  52)

Proverbe chinois

21- Mille parties de plaisir ne laissent aucun souvenir qui vaille celui d’une bonne action.  (page  52)

Claude BOISTE

22-Celui qui se tait le premier dans une dispute est le plus digne de louange.      (page  53)

Proverbe hébreu

23-Le meilleur moyen d’être vainqueur dans une discussion, c’est de l’éviter.      (page  53)

André ARNOUX

24- Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d’abord votre bonne humeur.   (page  54)

SPINOZA

25- Le monde est une caméra : souriez, s’il vous plaît.      (page  54)

Proverbe américain

26- Je ne reconnais pas un autre signe de supériorité que la bonté.       (page  57)

BEETHOVEN

27- « O grand Dieu ! disait le poète persan SAADI, je ne te prie que pour les méchants, car tu as fait assez pour les bons en leur donnant la bonté ».             (page  58)

28- Le bon citoyen doit avoir zèle aux choses publiques.              (page  64)

LA NOUE

29- Le vote doit être éclairé : l’électeur doit s’instruire de la question posée, de la personne des candidats, de leur moralité, de leurs opinions, de leur aptitude à remplir leur devoir.     (page   66)

Paul JANET

30- Henry IV, en voyage, visitait une petite ville de province. Sur la place de l’hôtel de ville, le maire le salue d’un long discours. Soudain des ânes se mettent à braire. « Allons, dit le roi, ne parlez pas tous ensemble. »         (page 71)

31- Comme ton ignorance est plus vaste que ton savoir, ne parle pas beaucoup.     (page  71)

Ramon  LLULL

32-Parler beaucoup est une chose, bien parler en est une autre.           (page  72)

Proverbe grec

33-Dans la conversation, posez des questions plus souvent que vous n’exprimiez d’opinions ; et quand vous parlez, offrez des données et des faits, plutôt que des croyances et des jugements.       (page  72)

BACON

34- Gardons-nous des bavards

Qui parlant sans vergogne

Font de bruit que de besogne.             ( page 72)

Jean VIENNET

35- Un bavard qui avait fatigué ARISTOTE pendant plus d’une heure lui demanda : «Eh bien !n’êtes-vous pas étonné de ce que vous venez d’entendre ?-Ce qui m’étonne, répondit le philosophe, c’est qu’on ait des oreilles pour vous entendre quand on a des pieds pour vous échapper ».        (page  72)

36- Il n’y a que les bons cœurs et les bons esprits qui aient de la délicatesse.         (page  83)

Claude BOISTE

37- En sortant de soi, on devient plus grand.       (page   85)

AMIEL

38  – Révéleriez-vous la confession d’un homme résolu de m’assassiner ? demandait HENRY IV à son confesseur, le  père  jésuite  Pierre COTON.

-Non, répondit celui-ci, mais je me mettrais entre vous et lui ».      (page  93 )

39- Ce n’est pas la violence, mais le bien qui supprime le mal.      (page  94)

TOLSTOI

40- L’huile ne vient que par le pressoir.       (page   100)

Proverbe arabe

41 -Sébastien MERCIER raconte : « Dans une assemblée primaire, sous la Révolution, on faisait l’appel nominal. Le président appelait chaque membre un peu riche « Monsieur », et les autres par leur nom tout court. Il appela ainsi sans respect un jeune vigneron. « Je vous y attendais, s’écria celui-ci. Pourquoi ne m’appelez-vous pas « Monsieur » tout comme vous avez appelé mon voisin ? Avez-vous oublié la politesse nouvelle de l’égalité ? Souvenez-vous que chacun de nous est « Monsieur », ou que personne ne l’est ».         (page  102)

42- Dans les festins de nos ancêtres, les vieillards chantaient, au son de la flûte, des vers où étaient   célébrées les belles actions de leurs pères, pour exciter la jeunesse à les imiter.       (page  105)

VALERE  MAXIME

43- Expérience passe science.        (page  106)

Proverbe français

44- L’expérience tient une école où les leçons coûtent cher ; mais c’est la seule où les insensés peuvent s’instruire.                (page  106)

KRANKLIN

45- Il n’y a rien de plus beau que de dire franchement : « J’ai tort ».         (page  114)

LA BRUYERE

46- Je ne hais qu’un mal, et si je le hais, c’est parce que je crois qu’il engendre et suppose tous les maux ; ce mal, c’est le mensonge. Aussi m’efforcé-je de le démasquer partout où je le rencontre.   (page  114)

CUSTINE

 47- Celui qui perd l’honneur ne peut rien perdre d’autre.                          (page  128)

Proverbe latin

48- LOUIS XII perdit le royaume de Naples par la perfidie du roi d’Aragon FERDINAND II.  Il dit : «  J’aime mieux avoir perdu un royaume que je saurai reconquérir, que l’honneur, qui ne peut jamais se recouvrer ».          (page  128 )

49 – Songeons-y bien, l’école en or change le cuivre,

Tandis que l’ignorance en plomb transforme l’or.             (page  135)

Victor HUGO

50- Ne vous couchez jamais sans avoir appris quelque chose.           (page  136)

Madame de MAINTENON

51- Quand on demandait à Aristote quelle différence il y a entre les savants et les ignorants, il répondit : « Il y en a autant qu’entre les vivants et les morts. »       (page  137)

52- Savoir, c’est pouvoir.        (page  137)

Proverbe  latin

53- Si tu donnes un poisson à un homme, il se nourrit une fois ; si tu lui apprends à pêcher, il se nourrira toute sa vie.       (page  137)

KUAN-TZU

54- Mets ta fortune dans ta tête, là on ne te la volera pas.     (page  138)

FRANKLIN

55-  Victor HUGO passa plus de dix-huit ans en exil, d’abord à Bruxelles, puis à Jersey, enfin à Guemesey.  On lui offrit l’amnistie. Il la refusa : « Quand la liberté rentrera, je rentrerai ».

(page 154)

56- Prendre des notes, revoir vingt fois ses notes, les savoir à fond, voilà ce que c’est que bien lire. (page  157)

Jules PAYOT

57- CATON d’Utique était si possédé de la passion de savoir, que, dans le sénat même et jusqu’à l’ouverture de la séance, il ne pouvait s’empêcher de lire et de méditer des livres grecs. Il montra, par cette application au travail, que, si quelques hommes ont du temps de reste, d’autres n’en ont jamais assez.         ( page  157)

VALERE  MAXIME

58- La victoire sur soi est la plus grande des victoires.         (page 162)

PLATON

59- Entre gens d’honneur, la parole est un contrat.            (page  187)

LA ROCHEFOUCAULD

60 - Bayard fut tué d’un coup d’arquebuse à Abbiategrasso ( province  de Milan ) le 30 avril 1524. Avant d’expirer, il reprocha au connétable de BOURBON son infâme trahison : « Je ne suis point à plaindre, car je meurs en homme de bien, mais j’ai pitié de vous qui combattez contre votre roi, votre patrie et votre serment ».       (page  187)

61 -On disait à NEWTON : «  Comment avez-vous fait tant de découvertes ?-En cherchant toujours, répondit-il, et avec persévérance ».        (page  193)

62- Il est un grand principe de mécanique qui s’énonce ainsi : «  Ce que l’on gagne en vitesse, on le perd en force ».         ( page  193)

63 - La reine MARIE-ANTOINETTE monta à l’échafaud le 16 octobre 1793. Marchant involontairement sur le pied du jeune bourreau Henri  SANSON ,  elle lui dit : « Monsieur, je vous demande excuse, je ne l’ai pas fait exprès ».          (page  195)

64 - Il me semble que le plus bel exemple de politesse française nous  a été donné par LOUIS XV lorsque DAMIENS lui porta un coup de canif. Le roi, qui montait dans son carrosse, se retourna pour désigner son agresseur et dit : « C’est ce monsieur qui m’a frappé ».           ( page  196)

Julien GREEN

65 - On demandait à GLADSTONE combien de discours un homme peut préparer en une semaine. Il répondait : « Si c’est un homme de haute capacité, un seul. Si c’est un moyen, deux ou trois. Si c’est un imbécile, une douzaine ».        (page198)

Cité par Henry de MONTHERLANT

66 -Acceptez, ô mon Dieu, mon travail pour prière.        (page  242)

Victor HUGO

67- On demandait à Aristote ce que gagnent les menteurs.  « Ils gagnent, répondit-il, qu’on ne les croit pas lorsqu’ils disent même la vérité ».               (page  245)

68- L’illustre savant italien GALILEE  dut se présenter devant le tribunal de l’Inquisition pour avoir professé cette vérité, que la Terre tourne autour du Soleil avec les autres planètes. Le 20 juin 1633, âgé de soixante-dix ans, il abjura à genoux sa prétendue hérésie. Il se serait ensuite écrié : « Et pourtant, elle tourne ».         (page  248)

69- Il ne suffit pas de connaître la vérité, il faut encore la proclamer.       (page 248)

PASTEUR

 

 

 

Quand l’âme survole       Fouzia  LARADI photo0355j

Editions SARL  OUNOUTHA                      ( Disponible à la bibliothèque )

Un jour, j’avais vingt ans…

Un jour, j’avais  vingt  ans

Ces cheveux  gris,

Ils étaient  châtains brillants

Oui , quand  j’avais  vingt  ans,

Je n’avais pas de rides au front

Ces yeux que tu vois,

Ils  étaient  grands

Quand j’avais ton âge…

Quand  j’avais  vingt  ans,

Moi  aussi , j’avais mon temps

Et j’ai aimé comme toi maintenant

Je  plaisais  aux  beaux  garçons

A lors de mes vingt ans

J’avais, moi aussi, des parents

A qui  je disais comme toi maintenant

Papa, maman,

On n’est plus de votre temps,

Comme tu le dis à  cet instant

Je le disais à mes vingt ans

Oui, je le disais de temps en temps

Moi, à mes parents

Quand  j’étais  jeune comme toi maintenant

Quand j’avais  seulement  vingt ans

J’avais , moi aussi ,des  nuits longues

Où  je  pensais  au prince  charmant

Oui, comme toi, exactement

J’avais ton air en regardant

Comme tu le fais à cet instant

Je ne sais rien ma petite, non

Je ne sais rien, mais mon cœur sent

Que tu aimes ton prince autant

Que j’ai aimé à mes vingt ans

Mon prince à moi, le beau garçon

Oui ma fille, un jour j’avais  vingt  ans

La plus petite de mes enfants

J’avais ton âge, j’avais vingt ans

Ne l’oublie pas , c’est important

Parce que ça passe si vite le temps

Qu’un jour , comme moi à tes enfants,

Tu diras : j’avais  vingt  ans

Comme je te le dis moi maintenant

Un  jour , comme toi, j’avais vingt ans …

                                                                pages 13/14/16/17

Nos enfants…

Les enfants

Dans pas mal de pays

On leur parle de jouets

De jardins fleuris et de forêts

De la nature

De sa beauté

On leur parle

De petits animaux très intelligents

De l’abeille par exemple

Cette grande dame

Au grand peuple travailleur

On leur parle du soleil

Quand la neige tombe

Et de la clarté du jour

Quand tout est sombre

Mais dans mon pays

On ne veut pas perdre de temps

Nos enfants

On les veut grands

On leur parle de certains droits

Des partis et de leurs lois

Des affaires d’Etat

C’est peut-être étonnant

Mais ils comprennent tout cela

Ils sont même arrivés

A savoir qui aimer

Et le bon du mauvais

Nos enfants

On les veut grands

J’ai seulement peur qu’un jour

En se retournant vers notre temps

Ils nous verront si petits

Comme tout acte maudit

Commis par nous

En leur nom.

                              pages 91/92

Pour une fille

Pour une fille, dit-on

Les études ne sont pas très importantes

Ni même une formation

Son avenir est assuré

Un beau jour

Un beau garçon

Viendra lui offrir son amour

Un bel appartement

Et même un nouveau nom

Elle n’aura d’autres occupations

Que de veiller sur lui

Et de lui donner

De beaux et sains enfants

C’est pour ces enfants

Que toutes les filles doivent dire

A cette vie tracée par des ignorants

NON !

NON !

Et  NON !

Le savoir, c’est l’unique arme

Contre toute attaque du temps

Le savoir, c’est la bouée du sauvetage

Quand on est seule

Au milieu des vagues de la vie

Et de son vent

Pour une fille, dit-on

Les études, ce n’est pas très important

Ils disent cela tout en sachant

Que cette fille deviendra un jour maman

Et la première école

De nos cadres

De nos ministres

Et de nos présidents.

                                         pages 99/100

 

Une Réponse à “Extraits choisis pour vous”

  1. Hayette dit :

    Elles sont toutes lire et à méditer , ma favorite est la 60!!

Répondre à Hayette Annuler la réponse.

 

Cameroun Arc-en-ciel |
Animaxi |
Lesloulousdesnounous |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Regards croisés Nord Sud su...
| Pios Caras St Malo-Dol
| reseauga